Skip to main content

Qu’est-ce-que la Naturopathie ?

Qu’est-ce-que la Naturopathie ?

C’est l’art et la science de se maintenir en bonne santé en utilisant des moyens naturels… Naturellement, le corps humain est en bonne santé. Si nous respectons les ingrédients que la nature a définis, si nous avons les bonnes protéines, les bons lipides, les bons glucides, si nous avons suffisamment d’eau de bonne qualité dans le corps, si nous respirons un bon oxygène, que nous sommes connectés au  champ électromagnétique de la terre, nous capturons l’énergie du soleil et nous sommes également connectés aux rythmes lunaires, aux rythmes du jour et de la nuit, normalement, on est en bonne santé. Le premier objectif de la naturopathie est donc de veiller à ce que ces paramètres soient respectés et que l’être humain puisse se retrouver dans cet écosystème qui fait qu’il reste en bonne santé. Parce que le corps humain est un peu comme une forêt et que lui-même s’intègre dans un grand ensemble qui est la nature, où il a un rôle à jouer. Nous voilà donc un peu dans un esprit de permaculture, où tout a une interaction avec tout, où il n’y a pas spécialement de maladies ou de mauvaises choses, mais où tout a sa place et intervient pour une bonne raison.  Alors en naturopathie, nous respectons les différents paramètres de la nature et quand il y a une problématique qui se présente, nous essayons de comprendre ce qui a pu permettre cette problématique de se mettre en place. C’est souvent un cheminement naturel de la maladie. Donc, nous essayons de comprendre ce cheminement, la cause, pour être capable de restaurer l’équilibre de la personne et son intégration dans l’écosystème global, pour permettre à la santé de revenir et faire disparaître la maladie.

Que veut dire être en bonne santé ?

Pour l’OMS, ce n’est pas seulement l’absence de maladie, mais c’est un bien-être physique, mental et social :

Physique : cela signifie que je suis bien dans mon corps,

Mental :  c’est-à-dire que je suis bien dans mes pensées, j’ai une intelligence qui me permet de faire face aux différents événements de la vie,

Social :  cela signifie que j’ai des relations avec les autres et que j’ai trouvé ma place, et quelquefois le besoin d’appartenance à la pyramide de Maslow.

Donc, en naturopathie, la santé, ce sont toutes ces choses. Si je suis stressé, si je suis anxieux, on pourrait dire que je ne suis pas en bonne santé. Les questions que nous allons nous poser en tant que naturopathe sont  les suivantes :

  • Pourquoi suis-je anxieux?
  • Est-ce que cela vient de mon environnement où je ne me sens pas en sécurité?
  • Est-ce que cela provient de carences alimentaires? Empêchant la fabrication des neurotransmetteurs,et des hormones,  afin d’être combatif et de faire face au stress de la vie,
  • Est-ce-que le rythme de mon travail m’empêche de me reposer ?

Doit-on soigner le corps ou l’esprit ?

La réponse est les deux. Le corps et l’esprit sont liés. Il est clair que si je suis stressé, par exemple, il y a beaucoup de mon énergie disponible qui se concentrera sur mon stress, je vais avoir un déclin immunitaire, et je vais plus facilement tomber malade . Cette maladie aura un impact sur mon corps mais aussi sur mon psychisme, le naturopathe devra donc travailler des deux côtés. En naturopathie, on ne sépare pas le corps et l’esprit. Et de toute façon, quelle que soit la technique utilisée, par exemple l’alimentation, cela aura à fois un impact sur le corps et sur l’esprit. Parce que les  ingrédients  me permettent de fabriquer les globules blancs, renforçant l’immunité, construisent la structure ostéoarticulaire et les muscles, et donc « réparent le corps ». Mais ils participent également à la fabrication des hormones, des neurotransmetteurs, etc. Et tout cela est cette biochimie qui a un impact sur l’état émotionnel, la capacité à faire face au stress. C’est bien la preuve qu’il n’y a pas de séparation entre le corps, l’esprit, entre ce que je pense et ce que je vis dans mon corps, et que la meilleure façon d’équilibrer la santé consiste à repotentialiser tous les plans : physique, mental, émotionnel, spirituel également, et ensuite la relation à la nature, à autrui.

Un exemple : si j’ai une urticaire par exemple, cela peut venir d’une certaine nourriture…Ou un problème avec mes intestins qui ont mal évacué les toxines….Ou c’est tout simplement émotionnel, un problème avec un collègue de travail, qui entraîne cette réaction…Ou une allergie à une nouvelle lessive…etc

Et donc, en naturopathie, l’individu n’est pas séparé, ni de ses pensées, ni de son environnement ou ses relations. Tout cela a un impact sur sa santé et c’est ce qui est recherché pour son rétablissement.

Quelles sont les demandes du naturopathe ?

Le but n’est pas de tout transformer. C’est pourquoi nous allons voir un naturopathe. Le naturopathe a cette capacité d’individualiser, de voir qui vous êtes, comment vous réagissez aux événements, que ce soit votre nourriture, la façon dont vous bougez, etc. Il doit  trouver les leviers les plus importants, c’est-à-dire ceux qui seront au départ les plus faciles à mettre en place : pour certains, une technique de respiration, un peu d’exercice physique, etc. Cela aura le plus grand impact et à partir de là, apportera le changement…

Si je suis malade, on consulte un médecin ou un naturopathe ?

La différence entre un médecin et un naturopathe, cela ne tient pas au remède qui est utilisé parce que le naturopathe ne prescrit jamais un anti-symptomatique. En général, quand on va voir un médecin, il fait un diagnostic. Le diagnostic est une liste de symptômes qui est égale à un syndrome, ce syndrome nous donnera le nom d’une maladie et pour cette maladie, nous avons un « anti « . En naturopathie, on ne donne pas d’ « anti quelque chose »naturel, ce n’est pas le but. C’est au contraire, de comprendre pourquoi à un moment, un terrain se déséquilibre. une articulation va de donner de l’arthrite, voire de l’arthrose? Pourquoi à un moment donné, chaque été ou chaque printemps, par exemple, je vais avoir une rhinite allergique et pas à d’autres périodes? C’est bien qu’il y a une différence dans l’organisme dans sa globalité.

Donc, dans le cadre d’une allergie, par exemple, plutôt que de donner un antihistaminique ou un antiallergique, le naturopathe va se  demander: « Mais qu’est-ce qui motive ce système immunitaire à être tellement excité et réagisse aux choses auxquelles il ne devrait pas réagir? » Il va  s’intéresser à la nourriture, à la digestion, à l’élimination des toxines, au stress, car un système nerveux soumis à un stress constant donne un système immunitaire toujours tendu, et qui aura tendance à trop réagir. L’objectif, ce ne sera pas de se battre mais de comprendre. Comprendre pourquoi, à un moment donné, une organisation commence à réagir comme ça et à partir de là, le praticien pourra proposer des méthodes naturelles: régime, exercices physiques,  méditations, voire des plantes qui permettront de rééquilibrer tout le terrain pour voir disparaître ces symptômes. La grande différence entre le médecin et le naturopathe est que le médecin est là pour combattre, lutter contre la maladie et le naturopathe est là pour comprendre ce qui se passe et permettre au corps de se  rééquilibrer.

Donc, inévitablement, dans cette vision et dans cet état d’esprit, il est toujours indispensable d’aller voir un médecin, car seul le médecin est habilité à poser un diagnostic et à dire s’il existe une pathologie présentant un risque vital. Il va donc falloir avoir une chirurgie ou une chimie allopathique. Mais il est toujours intéressant d’aller voir son naturopathe car dans les problèmes chroniques, comme on l’a dit, c’est simplement en rééquilibrant l’hygiène de vie qu’il pourra restaurer la santé, les paramètres de santé du corps, mais sans oublier de suivre, si le médecin l’a prescrite, une thérapie allopathique, que ce soit la chimiothérapie ou la chirurgie. La naturopathie pourra potentialiser les thérapeutiques choisies, par exemple pour favoriser la digestion, la cicatrisation tissulaire et  également limiter les effets secondaires car nous savons que certains médicaments ont des effets négatifs sur le foie, sur la flore intestinale. Il y a vraiment collaboration et complémentarité entre le naturopathe et le médecin allopathique. Mais c’est toujours lui, qui est autorisé à poser un diagnostic.  Il est donc très important de consulter votre médecin et de ne pas remplacer la médecine par la naturopathie.

Retrouvez l’article complet en vidéo, par Simon Jãra

 

As found on Youtube

Alain CARDOT

Originaire de Lorraine (Damelevières, près de Lunéville), je vis depuis une vingtaine d'années à Bordeaux. Formé à l'école de la vie et autodidacte dans plusieurs domaines, j'ai toujours été passionné par tout ce qui concerne notre Dame Nature, et j'ai donc créé plusieurs blogs et boutiques en ligne autour de ce thème. Retrouver nos vraies valeurs, le respect de notre planète et en général "La Vie Au Naturel", me semble essentiel.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer